Le château de Gratot, dans la Manche, a une histoire qui commence au XIIIe siècle. La famille d’Argouges l'a possédé durant cinq siècles, jusqu’en 1777. Au cours des siècles, il a été remanié et déconstruit. Mais reste riche des apports architecturaux de chaque époque.

Depuis, ses propriétaires successifs n'ont pas entretenu l'imposant château qui est tombé lentement en ruine, envahi par le lierre, et définitivement abandonné au début du XXe siècle.

C'est l'investissement de bénévoles qui a permis la résurrection du monument dès les années 1960. Aujourd'hui, le château de Gratot offre une perception de ces ruines et on peut y voir la Tour à la Fée, la Maison seigneuriale, la Tour Ronde, le Pavillon du XVIIIe siècle, la Tour Ouest du XIIIe siècle, la Poterne et, surtout, les Douves.

La visite du chateau se fait librement, à l’aide d’un guide écrit. Ce document propose une visite guidée du château, de son histoire et de sa vie d’aujourd’hui. L’ensemble du château est accessible au public ainsi qu’une exposition permanente "Huit siècles de vie" retraçant l’histoire du lieu et son architecture. Chaque été, le château accueille des expositions temporaires d’artistes de la région : peinture, sculpture, etc.

Autour du château de Gratot, existent légendes et histoires dont La légende à la fée : "Il y a bien longtemps, le seigneur de Gratot, rentrant de la chasse, fut attiré vers la fontaine par la voix magnifique d’une jeune femme : c’était la fée de Gratot. Séduit, il l’épousa. Mais pour que leur union fût possible, il fallait que jamais il ne prononçât le mot : MORT ! Et un beau jour…" La suite est à découvrir lors d'une visite au château de Gratot.